strategie-manager

Comment identifier le manque de motivation chez un collaborateur ?

Pour entreprendre, nul ne peut s’échapper à la collaboration, mais avoir des collaborateurs motivés assure une efficacité. Considérée comme un levier pour un défi, la motivation garantit en grande partie le succès. Veuillez alors identifier et réparer le manque de motivation de votre collaborateur pour éviter l’échec.

Pourquoi faut-il identifier le manque de motivation chez un collaborateur ?

La démotivation d’un collaborateur entraîne des conséquences lourdes. Cela engendre la perte financière, la méfiance de clients, le changement du climat social interne, et même la mauvaise image de l’entreprise.

La détection à l’avance du manque de motivation permet d’éviter tous ces effets néfastes et d’adapter la stratégie de management de l’équipe. Pour ce faire, le manager a deux options selon l’ampleur de la situation : soit, il élabore une nouvelle stratégie avec des actions permettant d’avoir une motivation collective. Soit, il traite personnellement le collaborateur identifié pour le remotiver.

Pourquoi les collaborateurs sont-ils démotivés ?

Mis à part les facteurs personnels, les circonstances professionnelles constituent en grande partie ces causes : le manque de reconnaissance, l’absence de promotion, l’ambiance lourde et conflictuelle, les comportements des collègues et du chef hiérarchique. Un travail sous pression, plein de reproches, sans compliment et rabaissant ne déclenche que la dépression. De plus, ce fait pourrait entraîner des erreurs consécutives au point de lui ôter totalement sa confiance en soi et sa motivation.

Comment reconnaître le manque de motivation chez un collaborateur ?

Plusieurs signes permettent de reconnaitre le manque de motivation chez un collaborateur, mais en général, ils sont liés à l’activité professionnelle et au comportement.

D’une part, sa production connaît une baisse non seulement de quantité, mais aussi de qualité. Par manque de volonté, le collaborateur démotivé éprouve de la lenteur lors de l’accomplissement de ses tâches. Il ne suit pas les procédures imposées. Les erreurs et les oublis deviennent de plus en plus fréquents autant que les autres négligences professionnelles.

D’autre part, son comportement connaît un changement : il commence à se séparer de l’équipe, à rester dans le mutisme sans prononcer son avis lors d’une discussion professionnelle, il n’éprouve plus d’intérêts. Le retard fréquent et l’absentéisme sans motif valable sont des signes de démotivation incontournable.

L’identification de manque de motivation d’un collaborateur fait partie de la gestion de risque pour l’entreprise. Êtes-vous manager ? Vous devez être vigilant pour détecter les signes de démotivation. En cas d’apparition, vous pouvez agir efficacement pour remotiver le collaborateur et pour éviter le pire. 

Quitter la version mobile